Au Pérou, même le maïs est multicolore

Au Pérou, on trouve une des meilleures cuisine d’Amérique du sud. On y mange l’incontournable patate et un étonnant maïs multicolore

 

A vos fourchettes, au Pérou la diversité est de mise. Ce pays a développé une cuisine très variée qui vient des 4 coins du pays et mêle différentes influences : africaine, espagnole, andine, amazonienne ou encore chinoise

Le maïs du Pérou réserve bien des surprises. Nous connaissons en Europe, deux types de maïs : le pop-corn et le « géant vert ». Ici, il peut être noir, jaune ou violet. Servi grillé, bouilli, à la vapeur, utilisé en farine, les dérivés de cette merveilleuse céréale sont innombrables. On le retrouve dans l’incontournable Chicha Morada. Cette boisson rafraîchissante est tirée de l’eau de cuisson du maïs violet. Sans alcool et pas chère, elle se boit à profusion comme du thé glacé.

La tomate est aussi un des stars du Pérou, c’est de là qu’elle est originaire

Noire, jaune, verte, longue ou ronde, il faut découvrir l’inattendue Tamarillo qui pousse sur un arbre dont le fruit ressemble fort à une olive.
Riz, quinoa, kiwicha accompagnent tout type de viande : porc, boeuf, poulet, du lama et toute une ribambelle de poissons. Si vous êtes tentés par le caïman, attention c’est une espèce menacée protégée, donc à proscrire !
Au Pérou on mange aussi le surprenant cuy (prononcez couille) le délicieux cochon d’inde. Il est élevé pour ça et il peut nourrir toute une famille car le cochon d’Inde, ça peut devenir assez gros. En tous cas ici, c’est une spécialité et c’est vraiment très bon. 

La cuisine du Pérou est fan de la pomme de terre

Si pour vous patate rime avec ingrate, vous allez changer d’idée sur cette incroyable tubercule. Officiellement, il en existe 2200 variétés. Chacune avait dans les temps reculés une utilisation spécifique : les offrandes à Pachamama, les baptêmes, les fêtes…
La patate est cultivée ici depuis 8000 ans.
Les paysans péruviens sont de véritables génies en la matière. Ils savent mélanger les différentes variétés sur le même arpent pour lutter contre les maladies et connaissent les valeurs nutritives de chaque espèce qu’ils emploient selon les besoins.

Anticulcho, Carapulcra, Mazamorra, Ocopa ou Tamal, ça vous dit quelque-chose ? Ce sont les incontournables spécialités du Pérou !

Visitez donc le Pérou pour une véritable découverte gastronomique. Tout ce que vous trouverez dans vos assiettes, verres ou bols vous donnera l’occasion d’en apprendre plus sur l’histoire du Pérou et la façon dont ces habitants ont pu développer cette incroyable civilisation.
Il existe une telle abondance culinaire au Pérou qu’en faire la liste serait fastidieuse. Vous n’aurez aucune excuse valable à commander un fade hamburger, un triste poulet-frite ou une pizza amorphe. Hélas, trois fois hélas, ces spécialités, tel un incurable cancer gastronomique, occupent de plus en plus de place au menu des restaurants du monde, le Pérou ne fait pas exception.
C’est un vrai bonheur de courir les marchés et de s’émerveiller de cette diversité qui a déserté depuis longtemps déjà, l’étal de nos primeurs.
Profitez de ce voyage pour faire connaissance avec la bio-diversité et toutes les façons de la préserver en étant simplement curieux.

Suivez, partagez et donnez votre avis !
error

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

error

Vous aimez cet article ? Partagez-le ou réagissez !