Zambie

L’expérience manquait certainement à ma vie de nomade : le vol intégral de mes affaires en voyage, et ce fut en Zambie. Je ne suis pas rancunière, voici le portrait de la Zambie !

 

La Zambie pourrait offrir au voyageur un souvenir éternel, c’est quand même là qu’on peut voir les chutes Victoria ! Pourtant, elle en est encore loin et peine à attirer les curieux 

 

La photo de la carte d’identité de la Zambie, c’est celle des chutes Victoria. Classée comme l’une des plus spectaculaires chutes du monde, amateur de choses à voir avant de mourir dépêchez-vous d’y aller ! La sécheresse de ces dernières années les ont mises à mal, mais pas à sec ! Contrairement à ce que publient les buzzeurs sur le net, il est normal que le débit des chutes soit réduit en saison sèche, à savoir, l’automne. Il est par contre indéniable que le pays a traversé la sécheresse la plus élevée du siècle.  

Ces nouvelles ne sont pas bonnes pour le pays. Les chutes Victoria sont l’attraction touristique majeure de la Zambie

 

Et encore, les touristes viennent surtout les voir par le Zimbabwe. Ce voisin fait face à des difficultés lui aussi, mais il affiche plus du double de touristes que la Zambie. 2.4 millions pour le Zimbabwe et 1 million pour la Zambie (2016). 
Ces deux pays ne sont pas seulement en bas de la liste des destinations touristiques à cause du Z. Les raisons de la désertion des visiteurs sont multiples : insécurité, racisme anti-blanc, inflation délirante, crise du cash pour le Zimbabwe. Quant à la Zambie, la réputation d’un pays dangereux (factions armées, mines antipersonnel près de la frontière nord) et les agressions autour des chutes et lieux touristiques brossent un portrait peu flatteur. 

J’ai promis la vérité, rien que la vérité. Mais attention, si tout ce qui suit est vrai, cela ne veut pas dire que c’est immuable

 

Les vols se sont multipliés de façon dramatique à Livingstone : 6 vols et cambriolages en un mois et ce chiffre concerne uniquement les déclarations de ressortissants français. Hélas, je fais partie des statistiques. La police est inutile, inopérante. Si les locaux n’étaient pas aussi puant et délabrés, je dirai qu’elle est décorative. Les policiers ne possèdent même pas un stylo (heureusement que j’avais ma trousse) et pour leur permettre de faire des investigations il faut leur payer l’essence de la voiture.

La Zambie possède de merveilleux parcs où s’ébat la faune sauvage en liberté et de magnifiques paysages

 

Hélas, elle n’est pas le seul pays à abriter lions et koudous ! Elle n’est pas le seul pays non plus à permettre l’accès aux mythiques chutes de presque 2km de long ! Pour pouvoir partir à la rencontre de ce beau pays, il faudrait pouvoir l’explorer sans avoir à s’enfermer dans son 4×4 ou son hôtel réservé aux étrangers. Il faudrait que la sécurité ne soit pas une question de moyens financiers. 

Je persiste et m’entête : la Zambie est certainement une destination magnifique, une terre d’aventures et de rencontres

 

Je suis intimement convaincue que si mon aventure n’avait pas connue de fin si brutale, la Zambie brillerait certainement au firmament de mes voyages. 
Justement parce qu’il n’est pas touristique, justement parce que les zambiens sont comme partout dans le monde : 99% de bonnes personnes. La plupart des habitants dont j’ai croisé la route ont été de très belles rencontres. J’ai pu compter sur leur chaleur et aussi leur générosité spontanée et surprenante. Leur sollicitude et leur désolation de me voir dépouillée étaient sincères. Ils ont tant fait pour que je ramène avec moi des expériences positives que je dois leur rendre cet honneur.

Alors, les chutes victoria, c’est comment ?

 

Puisque c’est à peu près la seule chose remarquable qu’il ma été possible de voir en Zambie, je leur dois quelques lignes. Les chutes victoria c’est tout simplement énorme

 

En revanche, depuis que les voyageurs se promènent avec des drones photographes, tout le monde veut aller les admirer. Seulement voilà, vous n’êtes pas un oiseau. Donc ce que vous allez voir des chutes Victoria c’est un canyon bouillonnant et n’aura rien à voir avec la vidéo et musique planante en fond sonore.
A la saison où le débit est important, dans le parc on ne voit rien du tout : c’est un peu comme être sous la douche. Il faut savoir que l’eau en suspension forme des nuages visibles à plus de 10 km. Il faut faire son deuil du film sublime et s’abandonner à l’émotion : le sol tremble sous la précipitation, le grondement est impressionnant, une puissance pareille doit être comparable à celle d’un volcan en éruption. Alors oui, les chutes Victoria sont magnifiques, incomparables, divines.

Autour de Livingstone, il est possible de visiter Mukuni : un village bien vivant, profondément ancré dans les traditions zambiennes

 

Il ne faut pas s’attendre à 3 cases et un arbre au milieu. C’est un grand bourg de presque 1000 habitants. Il ne manque pas d’authenticité pour autant, mais les visites sont payantes même si vous souhaitez vous y rendre par vos propres moyens. La visite ne se fait qu’avec un guide (ce qui est fort bien) et strictement organisée : on ne peut pas rentrer dans le village directement, il faut commencer par le marché artisanal et se faire sévèrement harceler par les vendeurs. Ils sont près de 50 à tenter d’harponner le curieux et l’expérience n’est pas plaisante. Après avoir suivi le chemin obligatoire comme à Ikea, on entre enfin dans le village. C’est là qu’on passera le meilleur moment. Les habitants sont très aimables et on peut en apprendre beaucoup sur les constructions vernaculaires, les modes de conservation des aliments, la cuisine, la vie sociale…  

Que mange t’on en Zambie ? Quelques bonnes choses mais la palme revient aux chenilles !

 

La cuisine zambienne n’est pas très variée. Incontournable, comme un peu partout en Afrique, on trouve le Nshima, cette purée dense à base de maïs et le ifisashi. Ce dernier est comparable avec une poêlée d’épinards locaux agrémentés de cacahuètes, oignons, tomates et à peu près tout ce qui peut tomber sous le couteau de la cuisinière : courge, patate douce, haricots, tomates et divers végétaux inconnus des occidentaux. 
Mais le meilleur tant par l’expérience que par le goût sera définitivement les chenilles. Faites l’effort de dépasser vos préjugés : c’est très, très bon !

Zambie, Best Of

Flickr Album Gallery Powered By: WP Frank

Et si on rentrait au bercail ? Sans passeport et sans argent, le choix devient limité tout à coup...

Ahhh, la France ! Ses boulangeries, son métro, ses paysages et sa gastronomie si variée. Il faudrait être aveugle ou d’une mauvaise foi gratinée pour le nier : la France est un pays magnifique !