Pologne

Au coeur de l'Europe la Pologne accueille les voyageurs pour une visite décoiffante et dynamique. Venez dépoussiérer l'image d'un pays triste, marqué par la tragédie et découvrez les bonheurs de la Pologne !

L’histoire ne ment pas (enfin pas toujours) et il est vrai que la Pologne est un des pays d’Europe qui a le plus souffert par le passé. Privé de citoyenneté pendant plus d’un siècle, la Pologne n’est redevenue une nation à part entière que pour une courte durée. Annexée, occupée, ravagée par la guerre, écrasée sous une botte autoritaire tour à tour nazie et russe, le pays a été marqué par la tragédie pendant encore cinquante ans, jusqu’en 1989. 
Aujourd’hui, la Pologne s’est relevée, affectée mais bien vivante et offre au voyageur une magistrale leçon de courage et de pugnacité à se reconstruire. Elle est maintenant magnifique, colorée, dynamique. Elle a retrouvé ses villes, sa langue et sa culture d’antan et parcouru le chemin vers la reconnaissance de sa grande valeur. Courez vite à sa rencontre !

Bcześć Polska, azywam się Christine, jestem Francuzką, miło cię poznać! Bonjour Pologne !

 

Venez découvrir la Pologne en technicolor !

 

La Pologne n’est pas un pays en noir et blanc ni en dégradé de gris, elle est haute en couleurs. La Pologne est peuplée de polonais bien décidés à ressusciter la beauté de leurs villes, la grandeur de leur histoire et à remettre leurs traditions à l’honneur.
Préparez-vous au choc ! Tout a été reconstruit presque à l’identique. Les maisons à l’architecture baroque abordent fièrement des toits aux courbes gracieuses et les façades sont resplendissantes de couleurs vives. Et ce n’est que le début.
A Wroclaw, l’architecture est un véritable feu d’artifice. Baroque, classique, moderne, quelques perles futuristes des années 30, de la brique rouge polonaise pur jus, des colombages… cette ville est un musée à ciel ouvert.

Un véritable trésor à 2 heures de vol de Paris

Au milieu de la place de Wroclaw, début de soirée, je fais un tour à 180° avec le smartphone pour faire profiter mon interlocuteur de la vue.
« Mais où es-tu ?« 
« Ha Ha, devine un peu…« 
« Prague, Amsterdam, Budapest ? » Tous les pays y passent sauf la Pologne. Lorsqu’il donne sa langue au chat, mon ami n’en revient pas. « Sérieux ? Mais c’est magnifique !« .
Ben ouai. Viens donc prendre ta claque en Europe de l’Est !

La ville de Wroclaw est verte, aérée. C’est un vrai bonheur de se promener le long des canaux dérivés de l’Oder. Ils forment 12 îles de verdure inespérée qui se visitent en franchissant d’élégantes passerelles. Ces îles sont plantées de parcs reposants, d’universités, d’églises et de monuments imposants. Ces canaux lui valent le nom de « petite Venise de Pologne » et ce n’est pas un titre usurpé.

La première claque attend le voyageur sur la place du marché (Rynek). Gigantesque, elle est éblouissante. On y mange très bien, on y boit aussi et chaque soir c’est la fête : fanfare, groupe de musiciens jazz ou chanteurs classiques, violon, contrebasse, guitare électrique, c’est au choix. Enthousiasmé ? Je l’ai déjà dit, ce n’est que le début.

Krakow est un véritable joyau, toute la ville relève du superlatif

Elle se hisse sans effort au rang des plus belles villes d’Europe aux côtés de ses voisines Prague, Vienne ou Budapest. Les mots manquent pour décrire cette profusion historique, architecturale et culturelle. L’ambiance de Krakow, Cracovie est étourdissante. La ville bourdonne comme une ruche. Les restaurants sont gourmands et copieux, les bars joyeux, les monuments saisissants.
Krakow doit aussi la renommée (très justifiée) de son centre historique au fait qu’il n’a pas été détruit pendant 2ème la guerre. Un miracle, quand on voit l’acharnement avec lequel l’Allemagne nazie s’est échinée à raser le pays. Les monuments sont donc d’origine contrairement à Gdansk ou à la vieille ville de Varsovie, totalement rasées et reconstruites.

Ce n’est pas fini, il faut encore faire de la place à Gdansk, romantique parmi les romantiques !

Cette ville à été rasée à 95% pendant la deuxième guerre mondiale. Franchir la porte de la ville et découvrir les rues relève tout simplement du prodige : la cité au bord de la mer Baltique est grandiose. Romantique, vivante, elle possède en son centre Notre Dame de Gdansk, troisième église en brique la plus imposante du monde derrière Munich et Bologne (Bologne avec un B, en Italie). Elle a été entièrement reconstruite à l’identique, comme tous les édifices de la vieille ville. Cela n’enlève rien à son charme, bien que repeinte de frais, elle fleure bon l’authentique.

La Pologne à 1000 visages, il faut prendre le temps de les connaître tous !

Il faudrait bien plus d’un article pour décrire la Pologne en détail et faire l’inventaire de ses trésors. Les raisons d’aller lui rendre visite tiennent à peine dans une encyclopédie. L’histoire de ce pays, ancienne ou moderne, ses racines, ses traditions, son héritage, sa culture ou sa gastronomie sont un vrai bonheur de voyageur. Des villes, des villages, des plages en bord de mer oui mais encore ? Des parcs nationaux où grimper, randonner ou camper. Le parc national des Tatras, les monts des géants accueillent les explorateurs de tout poil.

Que mange t’on en Pologne ? Pas mal de chou et de pommes de terre, beaucoup de viande et de soupes : la cuisine polonaise, ça tient au ventre !


La gastronomie polonaise est une cuisine sous influences. Mais ce sont bien des spécialités polonaises que vous dégusterez la plupart du temps. Le Goulash, originaire de Hongrie mais que l’on retrouve partout en Europe centrale est présent sur tous les menus. Les pierogis polonais, le chou farci à la viande, le bigos, cette copieuse choucroute aux saveurs inattendues se dégustent sans modération.

Ne passez pas à côté de ces surprenants fromages fumés, les oscypek. Ces fromages denses et parfumés se dégustent tels quels ou passés à la poêle sur une tranche de pain noir avec parfois une cuillerée de confiture !

Les polonais-es sont de sacrés buveurs : bière, Krupnik (alcool à base de miel : doux mais costaud, prenez garde à ses 40°) mais surtout l’incontournable vodka polonaise ! La vodka, c’est fort et même servie dans des verres minuscules, les polonais et polonaises n’auront de cesse de vous le remplir au son des Na Zdrowie !

La Pologne, l’histoire et la guerre

 

La Pologne a terriblement souffert pendant la deuxième guerre mondiale. Dans les livres d’histoire, les écoliers l’ont bien appris, la Pologne fut le deuxième pays annexé (après la Tchécoslovaquie) par les nazis et marque tristement le début de la 2ème guerre mondiale. Ils avaient la ferme intention de détruire les polonais et  récupérer le territoire. Varsovie est tristement célèbre pour son ghetto juif et son soulèvement du 13 avril 1943. Les insurgés résistèrent à l’armée la plus puissante du monde pendant 1 mois. Cet acte de résistance est l’un des plus commémoré. Pourtant, pour un polonais, l’insurrection de Varsovie raconte une autre histoire qui débute  le 1 août 1944. La résistance polonaise prend les armes et se jette dans une bataille aussi inégale que meurtrière contre l’occupant nazi. Cette résistance, qui dure 63 jours, est cruciale pour que la Pologne ne tombe pas entre les mains soviétiques. L’armée rouge attend de l’autre côté de la Vistule sans bouger. Les puissants chars et soldats bien équipés ne portent pas secours aux insurgés. Staline a la ferme intention de récupérer le pays et c’est ce qu’il fera. Il est donc très heureux de se débarrasser des fortes têtes. 
Les polonais sont massacrés, la ville est détruite à 80%, quartier par quartier et brûle des jours entiers…
Ne vous étonnez pas de la réaction irritée d’un polonais si pour vous (et aussi pour internet), « insurrection de Varsovie » ne correspond qu’au « soulèvement du ghetto juif ».
Le peuple polonais a été héroïque dans les batailles, la résistance polonaise a été la plus forte d’Europe, ils aimeraient qu’on ne l’oublie pas.

 

Les polonais sont-ils sympas ?

 

Oui ! Ils le sont ! Les jeunes parlent très bien l’anglais et se font un plaisir de guider le voyageur perdu ou d’échanger avec lui. Accueillants, chaleureux, s’ils ne sont pas toujours souriants de prime abord, brisez la glace, vous serez surpris par leur gentillesse.

Parler le polonais c’est difficile mais apprenez la base, ça fait plaisir

 

Les polonais sont très protecteurs de leur culture et de leur langue. Il peut donc arriver que certains refusent tout net de parler anglais (chauffeur de bus, fonctionnaires). Deux raisons à cela : ils ne le parlent pas toujours (ce qui selon moi n’est pas une tare) et ils estiment légitime que le voyageur fasse l’effort d’apprendre la langue.

Attention à ne pas débattre de sujets qui fâchent avec tous les polonais

 

La Pologne a déployé une énergie phénoménale pour se reconstruire. Ils sont très fiers à l’égard de ce qu’ils ont accompli et veulent affirmer leur identité polonaise.
Les sujets autour de L’UE (loi, immigrations, etc.) ou tout simplement la dernière guerre peuvent être à éviter.
Certains se sentent considérés comme des européens de seconde classe par les autres pays de l’UE, attention donc à ce type de débat, vous pourriez en fâcher plus d’un. Côté mémoire, il m’est arrivé de croiser de jeunes gens qui, juste après les salutations, sont tout de suite passés au chapitre « les français n’ont pas aidé la Pologne pendant le guerre » avec une hostilité à peine voilée. Bien sûr, il s’agit d’un très petit nombre d’entre eux mais un voyageur averti en vaut deux.

Ne dites pas Do svidaniya ou Zdorov’ye! (santé! et au revoir), c’est du russe. Dites-le en polonais avec le bon accent : do widzenia ou Na ZdrowieDo vi-dzè-nia et na-z-dro-viè.
Une chose encore : Ne dites pas que Chopin est 100% français, ni Marie Curie, ni Polanski. Copernic n’est pas italien non plus…

En Pologne, attention, on ne badine pas avec la religion

 

La Pologne est un pays très catholique. Le polonais le plus célèbre du monde reste Carol Józef Wojtyła, Jean Paul II pour les cancres. Ce pape charismatique aux talents inattendus (il fut comédien de théâtre) est une personnalité très honorée ici. La religion occupe une part importante dans la culture polonaise, soyez respectueux.

La Pologne est un des pays européens le plus incroyable à explorer. De grandes leçons d’histoire vous y attendent, des villes époustouflantes, des hommes et des femmes attachants aussi. Partez à sa rencontre, elle le mérite tellement !

Dziękuję Polsce, do widzenia i do zobaczenia wkrótce!

Pologne

Flickr Album Gallery Powered By: WP Frank

Et si on faisait un voyage aux pays Baltes ?

On le sait pour bien des sujets, ce n’est pas la taille qui compte. Les pays à découvrir ne font pas exception à la règle : les petits pays sont aussi surprenants, dépaysants et ébouriffants que les grands !