Angleterre

L’Angleterre, c’est Queen et Joe Strummer, Shakespeare et James Bond secoués avec un brin de gothique et une tranche de concombre

 

J’ai eu de la chance, c’est sûr. Mes visites aux voisins britanniques ont été splendides : il n’a pas plu, les anglais se sont montrés chaleureux et drôles et j’ai très bien mangé. L’Angleterre est une île passionnante, contrastée, ni sévère ni délirante, c’est un cocktail culturel sans égal.

Si on passait au crible les clichés plutôt que les incontournables d’Angleterre ? 

L’Angleterre est tellement célèbre qu’il est inutile de faire la liste de ce qu’il y a  à voir là-bas. Un bon guide s’en chargera avec des leçons d’histoire en plus. Si on faisait plutôt la liste de ce à quoi on s’attend en débarquant sur les terres des Windsor ?
L’Angleterre est pleine de clichés et comme on peut s’y attendre, ils ne sont pas tous vrais.

Hello England, my name is Christine, i’m french, nice to meet you !

 

En Angleterre, le temps est détestable

Pluies et nuages gris sont moins têtus qu’au Nord de la France. Le temps est changeant et tout à fait imprévisible. La pluie peut faire place à un soleil radieux et les températures ne sont pas sibériennes, loin de là.

 

Les anglais sont comme le temps, froids et gris

Pas du tout, ils ne sont pas tous sanglés dans des pardessus sombres, la tête engoncée dans leur cache-col, le regard au ras du sol. L’excentricité est visible partout : cheveux bleus, piercing, maquillage fluo, en Angleterre tout est possible, même se promener en pyjama dans la rue. Nos chers voisins sont souriants et serviables et pas plus distants que les parisiens.
 

La gastronomie anglaise c’est bouilli, pané ou gélifié

La cuisine anglaise a mauvaise réputation et mérite d’être reconsidérée. Le gigot d’agneau bouilli servi avec une sauce à la menthe n’est pas si mauvais qu’on le croit. La nourriture outre-Manche est savoureuse, elle est riche de multiples influences héritées des colonies britanniques. A Londres on mange indien, pakistanais, chinois, polonais, français, coréen, etc.
Albion n’est ni perfide ni insipide et possède plus de 700 fromages différents très bons. Faites l’impasse sur le Cheddar industriel et découvrez le cheese chez le crémier, il vaut bien des célébrités françaises.
Sus aux idées reçues sur les plats locaux ! Ici ça mijote dans les cocottes et ça grésille sur le gril. Le petit déjeuner anglais est excellent, les pies, le welch rarebit ou le kedgeree sont des spécialités délectables. Concernant la pâtisserie, si les anglais aiment toujours autant la gelée, il existe bien d’autres douceurs : scones, pudding, cakes aux fruits confits, flapjack, Victoria’s spongecake, etc. C’est très bon et ça se dévore avec de la crème fouettée (ou anglaise) et une tasse de earl grey.
En dehors des spécialités typiques du pays, la cuisine british n’est ni ringarde ni insipide. Elle est généreuse, réconfortante et nourrissante. Les chefs charismatiques tels que Jamie Oliver et Gordon Ramsay le prouvent depuis belle lurette. 

 

La campagne d’Angleterre se divise en deux camps : triste et pauvre ou verte et bucolique

La campagne en Angleterre est verte, doucement vallonnée, souvent brumeuse. Dans le Kent, le célèbre jardin d’Angleterre, on y trouve une kyrielle de châteaux, de cottages et de hameaux. Les pubs sont chaleureux et animés et les plats du jour qu’on y sert sont copieux et fameux. La paupérisation du pays n’est pas un mythe, certaines régions frappées par des récessions économiques terribles ne sont pas toujours aussi riantes. Mais est-ce pire qu’en France ou en Espagne ? L’Angleterre ne se coupe pas en parts de tarte, la campagne est tour à tour enjouée et muette, comme partout. 
 

Les anglais sont snobs et arrogants

Le cliché est éculé, faux caricatural. Les anglais sont plutôt réservés. On ne raconte pas sa vie au premier venu rencontré dans la rue. On présentera une façade lisse faite de retenue et de distance pour ne pas mettre l’inconnu mal à l’aise. C’est une forme de politesse. Evidemment, la City ou l’heure de pointe dans le tube, ne sont pas l’endroit idéal pour y faire des rencontres, il vaut mieux pour cela aller au pub. C’est là qu’ils se montrent décontractés, parfois braillards et savent se lâcher autour d’une pinte de bière. 

Les anglais sont alcooliques
Vaste sujet. En Angleterre on boit moins d’alcool qu’en France si on en croit les études. C’est surtout la façon de le consommer qui interpelle. Les anglais et anglaises sont très habitués à passer par le pub en rentrant du travail. C’est un endroit où ils se déboutonnent, jouent aux cartes, papotent… devant un verre de bière. C’est un lieu très important dans la culture, jeunes et moins jeunes y retrouvent leurs amis, s’affalent sur les canapés mous dans une ambiance chaleureuse aux parfums de bois ciré et de bouquets de houblons séchés. C’est là qu’ils décompressent de leur journée de travail ou d’étude. C’est aussi l’endroit le moins cher quand on veut sortir. En Angleterre, pour les loisirs, il faut en avoir les moyens. Le pub est donc privilégié pour sortir de chez soi et avoir une vie sociale. Donc beaucoup de choses se passent devant une boisson alcoolisée, l’accoutumance et l’abus ne sont donc pas loin. 

Thanks England, bye, see you soon ! 

 

Angleterre

Flickr Album Gallery Powered By: WP Frank

Et si on visitait l'Irlande ?

Et rien que pour voir l’une de plus belle bibliothèques qui soit, goûter la fameuse bière brune, visiter des châteaux hantés, il faut y courir… mais il y a bien d’autres choses à voir !