Egypte

Les touristes aiment de l’Egypte ses pyramides, Karnak et la mer rouge. c’est vraiment dommage de s’arrêter là, elle mérite vraiment un grand voyage à elle toute seule

 

L’Egypte est un concentré de culture, peu de pays ont autant à offrir que cette terre désertique. C’est sans doute la cause de cette injustice, le monde entier s’y précipite en suivant les mêmes circuits : Le Caire-Louxor-Assouan-Mer rouge. Pourtant l’Egypte est une terre de prédilection pour les voyageurs épris d’aventure. Il suffit de sortir du parcours balisé et du bus pullman pour en tomber follement amoureux.

مرحباً ، اسمي كريستين ، أنا فرنسي ، أنا سعيد جدًا بلقائك! Bonjour Egypte !

Sabah el-kheir, aismi krisitin , ‘ana faransi , ‘ana saeid jdana bilqayik!

Marhabaan, bienvenue en Egypte !

De certains pays on dit il y a de belles choses à voir. Dans d’autres c’est plutôt il n’y a pas grand chose d’intéressant mais les gens sont formidables. Le pays des pharaons est non seulement exceptionnel pour ses monuments mais aussi et surtout pour ces autochtones. Ce pays est peu célébré pour l’accueil et la gentillesse des habitants et c’est une véritable injustice. Mais que te reproche t’on Ô Egypte chérie ?
J’ai beaucoup cherché et n’ai trouvé qu’une seule explication qui ne relève pas du fantasme : le harcèlement touristique. En dehors de ça, chers voyageurs, il y a tout à apprécier ici.

En Egypte les vendeurs sont insupportables : oui c’est vrai

Car chère Egypte, il faut le reconnaître, les zones touristiques ici sont championnes du monde en harcèlement commercial. Les rabatteurs sont partout et certainement recrutés parmi les marathoniens : ils suivent le touriste sur des kilomètres. Louxor, Assouan ou Gizeh, c’est kif-kif, les vendeurs sont menteurs, emberlificoteurs et envahissants. Un seul est capable de ruiner la visite tant ils sont collants et perturbants. Désolée pour cette introduction calamiteuse, j’ai juré de dire toute la vérité.
Qu’à cela ne tienne, c’est quasi la seule chose qu’on peut reprocher à la patrie de Cléopâtre. Cela touche précisément les pyramides et la vallée du Nil. En dehors de ces endroits fréquentés essentiellement par les touristes, le harcèlement n’est pas aussi important qu’on le croit.
Partons maintenant à la chasse aux idées reçues concernant l’Egypte, vraies ou fausses, chacun donnera son opinion en fonction de son expérience, voici la mienne.

Il faut rendre à Ramsès ce qui est à Ramsès : les monuments égyptiens sont, comment dire, superlatifs

On peut tout reprocher à l’Egypte, mais la beauté de ses monuments laisse baba, sans voix. De Gizeh à Saqqara, Karnak, Louxor, les innombrables tombeaux décorés de hiéroglyphes au design saisissant, tout est largement ua dessus de ce que l’on imagine.
Impossible de faire l’inventaire des incontournables, une bibliothèque devrait à peine suffire. Vous trouverez tout dans un guide papier. Une fois que l’on est allé s’esbaudir devant la majesté de Néfertiti, il ne reste plus qu’à reprendre l’avion ?  
Malheur à vous, vous allez passer à côté de ce que l’Egypte à de mieux à offrir (à part les pierres) : des égyptiens, des désert, des oasis, des villages de sable et de sel…

En Egypte, à part les monuments, y a rien à faire : même pas vrai !


Non, non et non, l’Egypte a des trésors d’hospitalité, de bienveillance et de sourires à partager avec les voyageurs

Il suffit de rester au Caire plus de trois jours pour s’en rendre compte. On peut se perdre dans les rues d’Alexandrie, fureter dans le marché aux oiseaux, acheter ses poissons frais et les faire griller sur-place tout en papotant avec les rôtisseurs. Siwa est un oasis enchanteur, Dahab un grand village baignant non seulement dans la fabuleuse mer Rouge ais aussi dans une atmosphère décontractée et enjouée.

L’Egypte a aussi des déserts fabuleux

Sahara, arabique ou Lybien, les déserts sont noirs, blancs, salés ou d’un brun doré. S’il faut bien respecter les consignes de sécurité (voir encadré), ils sont tout à fait accessibles et l’expérience promet d’être belle. Dormir en bivouac, faire du feu pour le thé traditionnel et les brochettes, contempler les étoiles, partir à l’assaut des dunes et finir le voyage par un plongeon dans les eaux chaudes et sulfureuses d’un oasis sont des moments inoubliables.

Qui dit désert dit aussi oasis

La plus délicate de toutes se nomme Siwa. Là-bas, les habitations vernaculaires sont faites de sable et de sel. Le coeur de la vieille ville est en ruine et se nomme Shali. On dirait une colline rongée par quelques insectes mais elle n’a rien de macabre. Au contraire. Marcher dans les ruelles brun doré, grimper sur la montagne des morts (brrr) ou la citadelle, admirer le paysage, se jeter à nouveau dans l’exploration, à Siwa il y a beaucoup de choses à faire. 
Deux lacs font pousser les palmiers et partout jaillissent des sources d’eaux chargées de soufre. Il suffit d’un vélo pour partir dans les « îles » pour voir le soleil se coucher sur le lac ou se perdre dans les palmeraies. L’aventurier finira peut-être par trouver la mini mère morte turquoise dans laquelle il flottera pour reprendre des forces.  

L’Egypte, c’est dangereux : vrai ou pas ? 


Un petit peu de vrai et beaucoup de faux

C’est comme partout sur cette planète, si le visiteur ne fait rien de stupide il a toutes les chances de faire de belles rencontres. L’Egypte a maille à partir avec des gens malintentionnés mais les zones touristiques sont étroitement surveillées. Il est totalement vrai que l’étranger devra suivre les consignes et ne peut pas s’aventurer à sa guise sur tous les chemins. Cela ne fera pas de l’Egypte la pire destination qui soit, elle a beaucoup de belles destination à servir au nomade en quête de dépaysement.

Pourquoi l’Egypte est-elle réputée pour être un pays dangereux ?


L’Egypte est le théâtre d’attaques perpétrées par des groupes terroristes se réclamant du tristement célèbre Etat Islamique. Ces événements font la une des journaux et le site de France Diplomatie annonce la couleur : rouge ! C’est normal, c’est son devoir de précaution, on ne peut pas lui reprocher d’alerter les voyageurs.
Il faut pourtant savoir que les terroristes s’en prennent surtout aux égyptiens. L’objectif est de diviser le pays en visant ses minorités : les coptes et les chiites, respectivement chrétiens et musulmans d’Egypte.  
L’état égyptien a mis en place un contrôle important dans les déserts (Sinaï, Sahara/désert libyen), plusieurs routes sont fermées pour des raisons de sécurité. Le voyageur s’en apercevra rapidement : les contrôles des passagers et bagages entre le Caire et Charm El Sheikh ou Dahab sont nombreux, la présence de l’armée constante. La sécurité des touristes est une des priorités du gouvernement.
Au Caire, Dahab, Siwa et bien d’autres villes, la sécurité est stable. Le voyageur a très peu de chances de se faire agresser.

Les égyptiens sont très très gentils mais ils ont le verbe haut et s’invectivent souvent copieusement dans la rue

Effectivement cela peut faire un peu peur. Ces échanges se finissent rarement par des coups de poing car le sport national ici est de s’interposer. Cela ne dure généralement pas longtemps mais si c’est le cas et que vous vous trouvez en terrasse, quelqu’un (un passant, le serveur…) se poste près de vous pour parer à toute éventualité.
Dans le métro, je me suis retrouvée dans la rame des hommes aux heures de pointe. Un jeune homme de fort mauvais poil et a laissé libre cours à sa colère dans le wagon. Les hommes m’ont poussée un peu plus loin et m’ont offert un siège. Il ne menaçait personne amis c’était juste pour que je me sente en sécurité. Je ne suis pas sûre que l’on puisse voir ce genre de choses dans le métro parisien.

Le voyage en Egypte est surtout marqué par la gentillesse des égyptiens

Je voyage seule, je suis une femme. Je marche dans les rues à la tombée du jour et je rentre parfois bien tard dans mon hostel. Jamais je n’ai eu d’ennuis. Au pire, un vendeur un peu lourd mais rien qui ne justifie la peur qu’inspirent les agglomérations. Qu’il s’agisse du Caire ou des autres villes, les habitants ne veulent pas que leurs touristes fassent de mauvaises expériences. C’est une attitude commerciale, oui, un peu seulement. Recevoir un invité est une chose importante dans la culture égyptienne, ils feront toujours de leur mieux.

!شكرا يا مصر ، وداعا ، أراك قريبا

Et si on visitait la Jordanie ?

Le plus exigeant des voyageurs aura du mal à trouver en Jordanie quelque chose à redire. Les gens sont d’une grande gentillesse et le pays est magnifique. Hors des sentiers battus il est aussi sauvage et propice à l’aventure.