Arabie Saoudite

L'Arabie saoudite vient tout juste d'ouvrir ses portes aux visiteurs. Retour sur un voyage en terre arabe, entre Muezzin et voiture de luxe

L’Arabie saoudite est une destination de voyage peu commune, pour cause, il n’était pas aisé de s’y rendre. Mais les choses changent, le royaume du pétrole vient d’ouvrir ses portes au profane, il est désormais possible d’obtenir un visa en quelques clics. Il est donc simple de s’y rendre, bien, mais pour y faire, pour y voir quoi ?

مرحباً المملكة العربية السعودية ، اسمي كريستين ، أنا فرنسية ، وأنا سعيد جداً بلقائك! Bonjour Arabie saoudite !

mrhbaan almamlakat alearabiat alsaeudiat , aismi krisitin , ‘ana faransiat , wa’ana saeid jdaan bilqayik!

Les incontournables de l’Arabie saoudite tiennent en quelques lignes

Visiter le plus grand désert du monde le Rub al Khali, qui compose une grande partie du pays avec au milieu la plus grande oasis du monde. Le pays possède quelques vestiges du passé comme la cité nabatéenne troglodyte de Madahine-Saleh au Nord du pays, Tabuk, le village de Rijal Alma au sud-ouest, quelques villages anciens, de beaux paysages désertiques ou montagneux. Le pays possède aussi de belles mosquées, les amateurs d’art islamique seront comblés.

Un patrimoine ancien minimaliste, peu de variété culturelle : l’Arabie saoudite va-t’elle réussir à attirer les visiteurs ?  

Le gouvernement a bien compris le danger que représente cette économie rentière qui ne cesse de décliner : demande et production sont en baisse.
Pour palier à cette tendance, le gouvernement saoudien se retrousse les manches et misent gros sur le changement avec l’Objectif 2030.
En 10 ans, le pays souhaite accueillir 30 millions de visiteurs et devenir ainsi le second Dubaï du Moyen-Orient.
Le pays y met beaucoup de moyens. Il va parfois jusqu’à expulser les habitants de certaines zones pour transformer le site en parc touristique. Le mauvais goût domine, il s’agit souvent de montage grossier aux allures de Disney de carton-pâte entouré de parkings aussi vides que gigantesques. Mais qui sait, peut-être que ces centres de divertissement trouveront leur public ?

L’Arabie saoudite est une terre de bédouins qui a connu un essor économique aussi phénoménal que rapide grâce au pétrole. Les villes ont poussé comme des champignons, de façon chaotique. Elles sont gigantesques et il est presque impossible de s’y promener à pied. Sans centre-ville, autant dire sans coeur elles sont aussi sans âme. Très modernes, tentaculaires, totalement dénuées de charme, le plus intéressant à y voir ce sont les autochtones.

La population, environ 33 millions se compose d’un tiers d’étrangers (32%). Cette main-d’oeuvre bon marché venue des Philippines, Yemen, Soudan, Afghanistan, Inde, Pakistan est venue construire le pays. Il n’est donc pas si aisé que ça de rencontrer les vrais saoudiens.

Des habitants au grand coeur, de beaux paysages : la seule chose qui manque à ce pays, c’est le charme

Pour apprécier l’Arabie saoudite il faut prendre le rythme

Le pays est découpé en tranches horaires alignées sur les appels à la prière, l’Adhān, ils sont au nombre de 5 . En dehors des prières de l’aube (Sobh) et de la nuit (Icha) il en reste 3 réparties ainsi : Dhor à la mi-journée, Asr l’après-midi et Maghrib au coucher du soleil. Les magasins ferment 30 minutes avant, on fait quelques ablutions, une prière de 10 à 20 mn, on papote avec les amis, on boit un thé et on repart ré-ouvrir le magasin. La ville est donc très calme pendant ce temps là. Dans les grands centres commerciaux, c’est pareil. Il faut comprendre qu’il est non seulement interdit mais aussi sanctionné (en général par une amende très chère) de ne pas la faire. Les magasins doivent être fermés, le travail doit s’arrêter. Il est tout aussi obligatoire de faire les prières chez soi pour Sobh et Icha. 

Les saoudiens ne sont pas du matin. Pour exemple, jusqu’à 17h, la ville de Djeddah est une ville fantôme. Après, la ville grouille comme une fourmilière et c’est un vrai bonheur de se promener au marché, dans les vieux quartiers et d’observer la diversité qui anime ces rues populaires.
Les saoudiens sont de vrais oiseaux de nuit, ils veillent tard dans la nuit et dorment le jour. C’est un rythme qui se comprend, ici il fait très chaud pendant la journée.

Est-il difficile de voyager en Arabie saoudite ?

Non ! Travailleurs immigrés ou natifs, l’accueil réservé au visiteur est jovial et chaleureux. Je n’ai éprouvé aucune difficulté à voyager dans le pays seule, sans voile, sans burqa mais bien sûr vêtue décemment : pas de short, de décolleté, etc.
J’ai rencontré des personnes généreuses, très hospitalières et absolument pas dangereuses. Le voyage en stop est facile et sans risque, le réseau de bus est bien organisé et fiable. Les saoudiens se donnent toutes les peines du monde pour bien s’occuper de leur visiteur et c’est un vrai bonheur de les rencontrer. Ils sont intéressants, attentionnés et se sont tous montrés respectueux avec une étrangère. Vers le Yemen, dans les villages reculés, le voile pour couvrir les cheveux était parfois de mise mais sinon, aucune gène à signaler.

Le plus compliqué dans ces zones est de trouver un restaurant disposant d’un coin « famille ». Comprenez qu’une partie du restaurant est divisée en pièces tendues de rideaux dans laquelle la femme peut enlever son voile. Le serveur amène le repas sur une table roulante, s’annonce, pose le chariot devant la tenture, le chef de famille vient le chercher tout en prenant soin de bien dissimuler son épouse aux regards étrangers et le tour est joué !
Heureusement, les restaurants se montrent de plus en plus flexibles mais il faut reconnaître que la quête est parfois longue.

Les saoudiens sont charmants mais il faut tout de même bien respecter les règles

Pas d’alcool, pas de drogue, pas de porc. Pas de musique, de films, de livres interdits tels que des pornos, etc. Ce n’est évidement pas le pays où danser le reggaeton en pleine rue. Il faut bien garder à l’esprit que l’Arabie saoudite est un royaume hyper conservateur qui craint plus que tout les influences extérieures qui pourraient changer la culture. Elles sont considérées comme une menace sur l’identité culturelle et religieuse du pays. Sur cette terre désertique, le wahhabisme, ce courant strict de l’islam sunnite hanbalite règne en maître depuis plus de 100 ans. Bref, tout ce qui est propre à détourner le fidèle de sa prière est banni : concert, cinéma, musique (la seule musique que vous entendrez, ce sont les prières) car considérées comme des sources de dépravation.

Il n’est pas inutile de rappeler qu’il est interdit, voire dangereux de critiquer le roi, pas de crime de lèse -majesté ici, sauf si vous avez envie de visiter les prisons ou de goûter au fouet.
Les fêtes d’autres religions comme Noël ou Pâques sont proscrites. Pour toutes ces raisons et plus encore, il est préférable d’éviter tout laïus sur les droits de l’homme en général et pire que tout, ceux de la femme.

L’homosexualité est maudite, punie, interdite. Pourtant, comble du paradoxe, il semble que ce pays soit un véritable paradis gay. Dans les écrits, la sodomie est passible de peine de mort mais en pratique, elle est largement pratiquée. J’ai eu loisir de rencontrer des homosexuels qui m’en ont parlé de façon très ouverte. Pour les gays, un rapport sexuel quotidien est tout à fait normal, tout comme le fonctionnaire tatillon taille son crayon avant de commencer le travail.

Se loger en Arabie saoudite

Mmmm, pas si simple. Pour le moment il existe deux types de logement. Le très haut de gamme et le miteux mais à prix d’or. J’ai trouvé que le couchsurfing est de loin le meilleur moyen d’explorer le pays sans se ruiner tout en profitant de l’immersion dans les familles saoudiennes, à une deux ou trois épouses !
Comme vous pouvez le voir, l’Arabie saoudite est pleine de surprises.

شكرا لك السعودية وداعا اراك قريبا!

shukraan lak alsewdyt wadaeaan ‘arak qariba

Arabie Saoudite

Flickr Album Gallery Powered By: WP Frank

Et si on faisait un voyage à Oman ?

Oman, c’est un désert plein d’oasis, c’est aussi le golf persique, la mer d’Arabie et le golf d’Oman. Beaucoup de bord de mer et de sable doré avec de temps en temps des villes superbes et des habitants très chaleureux.