Hongrie, Budapest

La Hongrie c'est le pays des magyars et du goulash et c'est un vrai trésor d'histoire et d'architecture !

La Hongrie s’est métamorphosée en moins de 10 ans. La capitale, Budapest est aujourd’hui une destination très prisée en Europe et les touristes y affluent. Tout ou presque y a été rénové, des terrasses, des fontaines et des restaurants fleurissent dans tous les quartiers de la ville. Le revers de la médaille existe bel et bien, les prix aussi ont changé et ce n’est plus une destination low-cost. Mais le pays mérite largement d’être visité et les hongrois aussi.

Jo napot  Magyarország! A nevem Christine, francia vagyok, örülök, hogy találkozhatom! Bonjour Hongrie !

 

Budapest, une perle de l’Europe

 

Budapest est une ville animée et joyeuse de jour comme de nuit. La vie est grouillante, les musée nombreux et passionnants. Sur les grands boulevards et les ruelles, tout un éventails de bars et de restaurants accueillent les visiteurs.
Budapest possède des merveilles architecturales : de la Rome antique au baroque, les bâtiments majestueux sont présents à chaque coin de rue.

La capitale est largement connue pour ses bains, plus précisément, ses thermes

 

Les romains avaient déjà compris comment utiliser ces sources d’eaux chaudes (jusqu’à 76° !) souterraines pleines de bienfaits. L’effet thérapeutique est réel, beaucoup de hongrois les utilisent pour soigner rhumatismes et problèmes respiratoires.
Se prélasser dans les bains fumants sous la voûte étoilée le soir tombé est une des expériences à ne pas manquer. Passer du bassin chaud (40°) au très frais (-8°), ça vous requinque un voyageur fatigué de la visite de la ville !
En dehors de la détente, ces bains ont un rôle social important. Les hongrois s’y retrouvent en famille ou entre amis, la baignade est un moment d’échange privilégié.
Des plus luxueux aux plus populaires, les thermes de Budapest et d’ailleurs sont des incontournables pour comprendre la Hongrie.

En Hongrie, on trouve des musées d’art et d’histoire admirables

 

J’ai visité la Hongrie en 2003. A cette occasion je m’étais précipitée à la Galerie Nationale, Magyar Nemzeti Galéria (MNG pour les intimes). Le musée que j’ai visité cette année-là n’a plus rien à voir avec celui d’aujourd’hui. La Galéria est magnifique, on peut y admirer une foule d’artistes hongrois talentueux. Le bâtiment est très bien organisé, les lumières mettent les oeuvres en valeur juste ce qu’il faut et tout est regroupé par périodes.
Le palais Buda qui abrite ces chefs-d’oeuvre est quant à lui parfaitement rénové et a retrouvé toute sa superbe.
La Galerie Nationale n’est pas le seul musée où aller faire le plein de culture générale : Budapest en possède des très intéressants sur toutes les périodes : Maison de la Terreur (époques fascistes et communistes), musée national, historique, Art Nouveau ou des Beaux Art, il y a de quoi occuper les amateurs.

Et en Hongrie, qu’y a t’il de bon à manger ?

 

Les hongrois sont très fiers de leur gastronomie. Ils ont pour coutume de le clamer haut et fort. Pour eux il existe 3 grandes cuisines au monde : la française, l’asiatique et … la hongroise !
Rendons tout de suite les honneurs au plat national : le goulasch (ou goulache, gulash, Gulyás, gulas, etc.). Cette daube de boeuf mijotée à grand renfort de paprika fort ou doux est un délice. Peu le savent mais c’est une soupe à la base. Les allemands qui l’ont adoptée depuis longtemps l’appellent Gulaschsuppe, soupe au goulasch. Elle se mange accompagnée de quenelles locales (knödel) ou de pommes de terre. Mais attention, le goulash c’est le goulash, le pörkölt et le paprikás sont des plats bien distincts.
La soupe ici est très populaire. Elle est présente en entrée quelle que soit la saison. Aux légumes frais (Magyaros gombaleves aux champignons) ou aux légumes secs (Bableves) pour les plus connues. La plus étonnante est certainement la soupe aigre à la cerise (faite avec des fruits non sucrés) que l’on sert ici traditionnellement avant le plat de résistance. Si le coeur vous en dit, commandez donc une Cseresznye leves !
Comme partout en Europe centrale, on trouvera beaucoup de knödels (quenelles), des pâtes similaires aux gnocchis (les nokedlis) ainsi que des crêpes salées et sucrées, fourrées ou pas.
La cuisine hongroise n’est ni sophistiquée, ni légère. C’est une cuisine rustique, savoureuse et parfumée (choux, pomme de terre, haricots et l’incontournable paprika) qui tient au ventre et « nourrit son homme » (et sa femme aussi, faut pas pousser quand même).

Avec ces fameux plats hongrois, que boit-on ?

 

De la bière, évidemment. On la trouve partout mais elle n’est pas toujours hongroise. Qu’importe, l’important sera de ne pas trinquer. Ici on tchin-tchin avec le vin et le cognac mais pas avec la bière, vous passeriez pour un rustre.
La fierté des hongrois c’est le vin. Le plus célèbre est le Tokaj et il vaut les meilleurs crus français. La Hongrie a une tradition viticole séculaire et il est chaudement recommandé de faire plus ample connaissance avec le vin d’ici : fort, charpenté, sec, doux ou fruité, tous se valent.
La Barackpálinka, ha ha, attention ça casse la baraque ! C’est un alcool fort tiré de l’abricot (barack) et il fait tourner bien des têtes. Attention, c’est fort et les hongrois trinquent beaucoup : Egészség!

Les hongrois et les hongroises

 

La Hongrie a une histoire tumultueuse. Les dictatures et les régimes autoritaires se sont succédés, avec parfois de périodes de terreur. Le pays est entré dans l’Union Européenne en 2004 mais le temps pour les hongrois n’est pas toujours au beau fixe. La Hongrie est un peuple fier de son histoire et de son identité qui ne se trouve pas toujours en harmonie avec ses voisins. Les sujets tels que l’EU ou la politique peuvent devenir rapidement tendus. 
Certains hongrois ne voient pas toujours les visiteurs d’un bon oeil, ils peuvent se montrer froids et distants. Fiers aussi de leur langue, compliquée s’il en est, ils apprécieront le voyageur qui fait l’effort de la parler.
Budapest se noie sous un flot de touristes internationaux qui n’ont cure des problèmes du pays. Les habitants de la capitale sont sérieusement blasés et ne font pas cas de ces visiteurs. C’est en dehors des zones touristiques que les voyageurs trouveront des hongrois affables et hospitaliers qui leur ouvriront leurs coeurs… et leur bouteille de Pálinka.

 

Köszönöm, viszlát, találkozunk hamarosan!

Hongrie, Budapest

Flickr Album Gallery Powered By: WP Frank

Et si on faisait un petit voyage en Roumanie ?

La Roumanie ? Mais qu’est-ce que tu vas faire en Roumanie ? Il n’y a rien à voir là-bas ! 

Ben si ! La Roumanie est un pays passionnant, plein de campagnes, de forêts, de villes et de routes magnifiques !