Baklavas et tralala

Tout le monde connait les baklavas. Cette pâtisserie se déguste dans tellement de pays que je n’ai pas le courage d’en faire la liste au risque de fâcher un oublié

 

Attention, on ne rigole pas avec l’origine du Baklava, ça se dispute âprement depuis des siècles.Mais pour apporter quelques éléments de localisation, perses, turcs et byzantins s’en partagent la paternité.
Toujours est-il que j’en ai vu un peu partout, tous aussi bons les uns que les autres.
Rien qu’à le regarder tout luisant de sucre dans la vitrine, on prend déjà un kilo.
De la pâte filo (ou phyllo), du sirop de sucre à gogo (ou du miel, ça dépend du pays), des amandes, noisettes, pistaches ou noix (selon l’endroit).
On mélange tout ça sur plusieurs étages, on arrose de sirop et on attend un peu que la pâte s’assouplisse et se gorge de tous les arômes.
Préparé dans un grand moule rond ou carrée, on le découpe en petits losanges couronnés d’une amande, d’une noisette ou d’une pistache. Au mieux, il se déguste avec un thé brûlant à une terrasse de café ou dans un souk.

Le baklava, c’est tellement sucré que l’on en abuse rarement

 

Les puristes de la pâtisserie dédaigneront certainement ce dessert saturé de sucre car ils le trouvent trop peu sophistiqué. Je trouve ça assez réducteur.
Il y a pour moi dans ce minuscule gâteau et ce verre de thé coloré toute la poésie de l’orient et de l’occident mélangé. Sa vraie douceur, ce léger croquant malgré cette débauche de sirop, la finesse de ces 33 feuilles de pâte extrafines…

C’est riche et modeste à la fois, fort en saveur, puissant, fondant et croustillant

 

Il se cache dans ce feuilletage les bruits, les odeurs, l’atmosphère des villes blanchies au soleil, des maisons, des rassemblements à l’heure du thé, la chaleur étouffante et le réconfort de l’ombre.
Un conseil donc et un seul : ne passez pas à côté de ce délice !

A la découverte de la cuisine du monde !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

error

Vous aimez cet article ? Partagez-le ou réagissez !