Ne fais rien de stupide ! Petite liste pour y réfléchir à 2 fois avant d’avoir des problèmes à l’étranger

Le voyage, c’est l’aventure mais… ne faites rien de stupide !

 

Il se trouve fatalement des situations rocambolesques à travers lesquelles tout voyageurs doit passer. 
Quand elles finissent bien, on s’en souvient autour d’un verre en riant.
Être soumis aux aléas d’un pays étranger dont on ne parle pas la langue est source d’échanges, d’expériences et de belles rencontres. Mais franchement, il vaut mieux ne rien faire qui vous mènera à l’hôpital, en prison ou au cimetière.

En quoi consiste « rien de stupide » ?

 
Voici un florilège de situations choquantes, lamentables ou idiotes qui m’ont particulièrement marquée. La règle numéro un ici, est de ne dire que la vérité, toute la vérité. Elle s’applique particulièrement à ce thème. 
Est-il utile de préciser que tout ce qui suit est issu de faits réels, vus et entendus au cours de mes explorations ou tout simplement de mes propres expériences ?

1 – S’organiser un minium de manière à être toujours prêt, comme les scouts !

 « Ou-la-la-la-la-la-la, j’ai paumé mon passeport, mon portefeuille, mon ticket de bus, mon smartphone…« . Le départ est dans 15 mn.

Être victime de son désordre, de son inconséquence (et enquiquiner les autres au passage), c’est stupide !

2 – Ne pas s’attirer les foudres des locaux en se croyant tout permis

Vous n’êtes ni « à la maison » et c’est d’ailleurs pour ça que vous êtes ici, ni en territoire conquis. 

Si le pays vous semble « trop cooool, on fait ce qu’on veut ici ! », hé bien, c’est rarement vrai. Les pays les plus doux, les plus pacifiques, les plus zens abritent des habitants très attachés à leurs traditions. Même si elles vous semblent absurdes, délirantes ou « trop débiles », respectez-les.
Se présenter devant Bouddha à poil, goguenard et moqueur, c’est inutile, offensant et stupide ! 

3 – Respecter les us et coutumes du pays

Si vous agissez délibérément parce que « ‘ils sont trop cons ici avec leurs prières ou leur salamaleks », cela relève de la règle précédente (et restez chez vous, c’est mieux). Vous n’êtes pas plus excusable si vous agissez par ignorance, même sans volonté de nuire ou de moquer. 

Renseignez-vous auprès des locaux et demandez-leurs quelles sont les choses à faire et ne pas faire. Déambuler en mini-jupe au Caire et venir se plaindre par la suite d’être harcelée, c’est stupide !

4 – Ne tenter que ce dont on se sent capable et toujours avoir une solution de repli

Ne tentez que ce que vous vous sentez capable de (vraiment) faire. Vous n’avez rien à prouver à personne.

Si vous vous sentez hésitant pour un trek de quelques jours en altitude ou avec un fort dénivelé, renoncez ou opter pour une randonnée à la journée.
Si vous voulez quand même tenter l’aventure, assurez-vous que vous pouvez faire-demi-tour, vous arrêter en cours de route si la fatigue vous gagne et de pouvoir marcher à votre rythme.
Se précipiter dans un périple sans réfléchir pour épater la galerie en se disant « ça va l’faire » et finir blessé, perdu ou estropié, c’est stupide !

5 – Toujours avoir un plan B, au cas où

Tous les pays ne sont pas aussi organisés qu’en Europe. 

Trains bloqués pendant 5 heures sur la voie, départs aléatoires, bus en panne… Il vaut mieux être prêt à modifier son itinéraire (mais avoir un itinéraire, est-ce raisonnable ?).
Car s’aventurer dans une région dont on ne connait même pas la géographie, les moyens de transport ou le climat, c’est stupide !

6 – Charger ses batteries avant de partir

 Se retrouver en panne de GPS, cette merveilleuse technologie où est enregistré votre point de chute au nom imprononçable dans une ville de la taille de Shanghai. Être dans l’incapacité de passer un appel de secours parce que votre téléphone est à plat, c’est stupide !
 

7 – Demander conseil à ceux qui connaissent déjà votre destination

 Glanez des informations auprès des voyageurs qui connaissent le pays, la ville. Ne vous estimez pas satisfait d’une seule recommandation et faites moisson de conseils. Votre expérience vous permettra de faire la part des choses entre les « amazinnnng ! » et les « trou à rats ».

Partir dans la jungle tout seul parce qu’on vous a dit « trop fastoche » et s’y perdre (encore plus fastoche), c’est stupide !

8 – Partir bien équipé, c’est mieux !

Bonnes chaussures, bon anorak, petite polaire, pantalon de marche solide…

L’Himalaya en tongs, les glaciers en short, la jungle en Crocs…
Et si vous partiez avec des chaussures bien rodés à vos pieds et la garde-robe essentielle au voyage ? Car se retrouver les pieds en sang à 5000 mètres d’altitude et être obligé de redescendre à dos de mule à cause de chaussures inadaptées, c’est stupide !

9 – Avoir une bonne trousse de secours

 Souffrir le martyr à cause d’une tourista qui s’éternise ou de plaies qui s’infectent dangereusement parce que vous n’avez pas fait de place à une trousse de secours minimaliste mais essentielle, c’est stupide ! 

 

Il était une fois, une plaie fort déplaisante 

Il remonte sa manche et découvre une plaie suintante et enflammée. 
Moi : « ça fait longtemps que c’est comme ça ? « 
Lui : « Heu, une semaine environ« 
Moi : « Bandage, crème antibiotique, antiseptique ? « 
Lui : « Non, j’attends que ça passe« 
Nous (consternés) : « … »
Nous sommes au Cambodge.
L’histoire se termine à l’hosto. Anesthésie générale, opération au scalpel, sutures, antibiotiques à haute dose pour endiguer une septicémie galopante… et tout ça à payer cash !
Sérieux ? Oui, véridique !

Dans beaucoup de pays les pharmacies sont très bien achalandées et vous y trouverez les produits des laboratoires renommés. Les crèmes antibiotiques sont délivrée sans ordonnance et ne sont pas chères du tout : gaze + sparadrap + Fucidine = 36 Livres égyptiennes soit 2.03€.

10 – S’affirmer quand il faut, savoir dire NON

 Dans les situations douteuses, il faut savoir dire NON et éviter les plans glauques.

Atterrir au milieu d’une baston à 2h00 du matin, entraîné-e par un mauvais coucheur britannique alcoolique et violent, devoir régler ses bières à sa place sous la menace du barman, l’emmener à l’hosto parce qu’il a envie d’en découdre avec le service d’ordre… et se faire voler son portable et son porte-monnaie en prime, c’est stupide !

11 – Faire confiance à son instinct (et l’écouter)

 Combien de fois, alors que le mal est fait avez-vous dit « je m’en doutais, j’en étais sûr, je ne le sentais pas ce coup-là » ?

Votre intuition, votre instinct sont vos alliés ! Prêtez attention à la petite voix, faite une place à votre « ange d’épaule »! Se faire dévaliser parce qu’on ne l’a pas écouté, c’est bien dommage et après-coup, c’est surtout stupide !

12 – Savoir faire profil bas quand on se fait avoir

 Cela vaut parfois mieux que de faire scandale pour 2 euros et de se retrouver avec la mafia vietnamienne aux fesses !
Le jeu n’en vaut souvent pas la chandelle, ne pas savoir s’arrêter à temps avant que la situation ne devienne explosive et irréversible, c’est stupide !
 

13 – Être de parole, être de confiance, avoir une attitude irréprochable

 Inspirez confiance et prévenance en vous comportant avec élégance. 

C’est une attitude qui apportera bien des solutions à vos soucis en appelant à la bienveillance de votre entourage.
Un bémol cependant, pour des raisons évidentes, je mens comme une arracheuses de dent en disant que je suis mariée et que mon élu m’attend à 100m… Mais c’est l’exception. Dire n’importe quoi, faire faux bond à tout un chacun, raconter des craques, tenter d’escroquer ou de voler les locaux, cela peut créer de vrais problèmes et… c’est stupide ! 

La palme de la stupidité : toucher à la drogue c’est 99.9% de risques

Les tabloïds regorgent d’histoires d’étrangers prenant perpète dans des geôles exotiques ou réduits à l’état de légume pour avoir goûté aux drogues locales.
Il ne s’agit pas de débattre ici de l’usage de la drogue en soi, mais de la conséquence à en posséder/consommer/vendre dans des pays largement moins complaisants que la France en matière de sanctions. 
Pour quelques grammes de YABA, passer les prochains vingt ans à l’ombre des barreaux ou la perpétuité dans un asile psychiatrique plutôt qu’à l’ombre des cocotiers comme c’était prévu au départ, c’est vraiment, vraiment, le top de la stupidité !

N'oubliez pas de prendre un peu de bon sens et d'anticipation dans votre sac et faites beau voyage !

Dans son propre pays, ce n’est déjà pas drôle de se casser une jambe ou de tomber malade, alors au beau milieu du Guatemala ou de la Zambie, voilà qui promet !

Suivez, partagez et donnez votre avis !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

error

Vous aimez cet article ? Partagez-le ou réagissez !