Arnaques dans les transports en voyage : comment les éviter

Les arnaques dans les transports : les voyageurs ne sont pas tous des pigeons !

Les arnaques sont un sport international, il ne suffit pas d’aller à l’étranger pour être la victime d’une arnaque, en France, aux Etats-Unis ou aux Philippines, les escrocs sont partout. Mais ce n’est pas parce qu’elles sont inévitables qu’il faut se faire avoir à chaque fois : un voyageur averti en vaut deux. Voici un florilège d’arnaques dans les transports que l’on retrouve le plus communément.

Les champions toutes catégories de l’arnaque roulante sont les taxis… du monde entier

 

Voici quelques astuces pour éviter de se faire plumer par les taxis qui je dois dire, sont internationalement à la hauteur de leur réputation…

La règle vaut pour tous les pays, il est recommandé de prendre des taxis officiels

C’est-à-dire avec un logo, un numéro de téléphone. Il y a bien des pays où les taxis sont des voitures normales, il faut donc s’adapter en fonction. Si un chauffeur vous aborde à la sortie de la gare (il peut aussi s’agir d’un rabatteur), demandez à voir la voiture et refusez si elle vous semble louche.
Vous vous trouvez dans un pays réputé pour ses arnaques de taxi, pas de compagnie officielle en vue ? Prenez la plaque en photo, ça peut toujours impressionner les malhonnêtes. 

On recommande en général d’utiliser les taxis à compteur, mais…

Entre les compteurs truqués qui tournent trop vite et ceux qui n’affichent pas correctement les chiffres, demander de brancher le compteur ne met pas toujours à l’abri de l’arnaque. Parfois, il vaut mieux demander un prix fixe pour la course, par exemple de l’aéroport à l’hôtel. En ville, le compteur est une garantie de ne payer que ce qui est effectivement parcouru et il faut parfois insister pour que le chauffeur le branche. Tenez bon et n’hésitez pas à changer de voiture s’il refuse.
Vérifiez que le compteur est bien à zéro lorsque vous montez dedans. Si ce n’est pas le cas et qu’il vous explique une taxe quelconque sortez de la voiture et prenez un autre taxi.

Faites attention à vos bagages, surtout s’ils sont dans le coffre

Demandez à les récupérer avant de payer et une fois vos biens en sécurité, payez ce qui a été convenu au départ. Le risque qu’il démarre en trombe avec vos bagages en cadeau, c’est toujours possible.

Payez et attendez votre monnaie à l’intérieur de la voiture

Attendez toujours votre monnaie avant de sortir de la voiture, surtout si c’est un gros billet. Une fois dehors, le chauffeur n’a qu’à appuyer sur l’accélérateur pour vous laisser savourer la course la plus chère du monde.

Préparez votre monnaie pour donner la somme exacte à l’arrivée

Si vous agitez un billet de 100 ou 1000 sous le nez du chauffeur, ça risque de lui donner un gout de reviens-y. De plus, il pourra toujours vous dire qu’il n’a pas la monnaie et ainsi gonfler la course. 

Ne payez jamais à l’avance votre course

 

Ne vous laissez pas impressionner par le baratin, le ton autoritaire, les tirades péremptoires

Le ou les chauffeurs vont faire pression et vous affirmer que le prix de la course est de 20$ (au lieu de 2$). Ils vont tous s’y mettre pour vous dire que le centre est fermé à cause d’une manifestation quelconque ou de travaux. Faites la sourde oreille, restez sur vos positions, montrez que vous êtes sûrs de vous. Si vous êtes toute ouïe, horrifié, paniqué par le prix élevé, l’annonce de la catastrophe, que vous faites des efforts pour négocier, vous devenez une proie facile.
Vous perdez votre atout majeur : vous êtes dans une position de demande d’aide alors que c’est vous le client.

Essayez de toujours avoir une idée, une moyenne ou une fourchette de prix pour la course

Les arnaques fleurissent sur le terreaux de l’ignorance. A la descente du bus au Caire, les taxis demandent 100, on négocie à moitié prix, évidemment, mais en vérité, la course ne coûte que 10-15 livres égyptienne !
 

Vers l’aéroport : attention, trajet sensible

Attention aux trajets en direction de l’aéroport. Il arrive que le conducteur s’arrête en chemin pour demander plus et refuse de vous mener à bon port si vous n’obtempérez pas. La peur de manquer le vol fait plier les voyageurs les plus combatifs. C’est une des raisons pour laquelle il est plus sûr de prendre les transports en commun pour quitter ou arriver à l’aéroport.
Renseignez-vous sur le net ou auprès de votre hôtel pour savoir comment l’aéroport est desservi.

Vous vous trouvez déjà dans le taxi et le chauffeur change de prix en cours de route

Demandez à descendre du taxi dans l’instant et mettez-vous en colère, ça fait toujours de l’effet : le prix convenu sinon rien !

L’arnaque au contrôle de police

Voilà votre taxi qui se fait arrêter par des agents. Et bien sûr, le but de la manœuvre est de trouver quelque chose pour s’en mettre plein les poches. Les policiers vont donc trouver de quoi verbaliser et le «pauvre» chauffeur, la larme à l’œil vous supplie de payer pour lui ! C’est en général un coup monté, le taxi et les policiers sont de mèche et se partagent le fruit de l’arnaque.
Pour éviter de se faire escroquer, montrez que vous n’avez pas d’argent en ouvrant votre portefeuille. Vous aurez pris soin de mettre vos gris billets dans un endroit caché (tube de dentifrice, sous la semelle des chaussures, soutien-gorge…

L’hôtel n’existe pas, la rue est en travaux… le taxi vous entourloupe !

Elles sont connues, pourtant, plus d’un voyageur s’est déjà fait attraper. Vous arrivé lessivé par le décalage horaire, un voyage épuisant. Le chauffeur vous explique avec une apparente bienveillance que l’hôtel dans lequel vous avez réservé n’existe pas, que la rue est inaccessible, introuvable ou en travaux. Il va même tournicoter dans les rues et faire mine de donner de son temps pour vous venir en aide. Au final, il vous emmènera dans un hôtel complice dans lequel il touchera une commission, à vos dépends bien entendu. Parfois, le fait de montrer la réservation va lui faire pousser les hauts cris «pauvre de vous ! Vous vous êtes fait avoir !».
Pour éviter ce genre de galère, entrez en contact avec votre hébergeur par tous les moyens possibles, mémorisez l’endroit où il se trouve sur MapsMe ou GoogleMap et guidez le taxi. S’il insiste, descendez de la voiture et continuez à pied.

Une fois à destination, le chauffeur exige plus que convenu

Sortez de la voiture et donnez la somme négociée au départ. Que peut-il vous arriver à part vous faire traiter de nom d’oiseau en arabe ou en thaï ?

Dans les bus, l’arnaque aussi existe !

 

Dans certains pays, on paye directement au chauffeur ou à l’employé qui délivre les tickets. Il peut arriver que le prix soit multiplié par deux à cause de votre tête de touriste. Il est donc important de se renseigner en amont sur le prix du trajet et refusez de payer un prix gonflé.

Les faux tickets de bus ou de train

C’est international et ça concerne tous les titres de transport quasiment sans exception. Les tickets de spectacle, de concert et certaines entrées touristiques aussi.
Donc ne passez que par les sites web officiels ou les guichets de gare. Passez aussi par votre hôtel, en général les services y sont fiables.

Les locations de véhicules : attention aux dégradations et au vol

 

Ça ne fait pas plaisir mais c’est arrivé assez souvent pour le signaler. Lorsqu’on loue un scooter en Asie du Sud-Est, il peut arriver que le malheureux voyageur retrouve le véhicule dégradé ou tout simplement disparu le lendemain.
Alors que faire ? Difficile de parer à tout éventualité : mettez le scooter en lieu sûr pour la nuit ou au mieux, ramenez-le chaque jour au magasin s’il n’est pas trop loin.

En cas de dégradation, c’est sûrement un coup monté pour vous faire payer des réparations hors de prix

Faites réparer les dégâts dans un petit garage qui remettra tout ça à neuf au tarif normal. Il n’est pas impossible, voire probable que c’est le vendeur ou loueur du véhicule qui se charge des dégradations ou du vol… mais restez zen, cela n’arrive pas tout le temps. Passez par un loueur recommandé par les autres voyageurs, c’est plus sûr. Un indice qui peut vous alerter : un prix défiant toute concurrence signifie certainement que le malfrat voudra récupérer de l’argent sur cette transaction.

A lire aussi !

Suivez, partagez et donnez votre avis !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

error

Vous aimez cet article ? Partagez-le ou réagissez !