Les français sont-ils sympas avec les touristes ?

La France est un pays on ne peut plus apprécié du reste du monde, le tourisme y est roi. Mais qu'en est-il des français, sont-ils aussi infréquentables qu'on le dit ?

Alors c’est vrai ? Les français sont grognons, impolis, impatients, distants ? Ou bien s’agit-il d’un mythe, d’un ressenti de touristes perdus et mal secourus ? Bon, mettons les choses au clair. Si la France est une destination définitivement appréciée du monde entier les français souffrent d’une réputation calamiteuse. Ces critiques sont-elles méritées ? 

Les français (en France) sont-ils aussi mauvais qu’on le dit ?

 
Juger un pays entier voilà qui est risqué, mais on peut essayer d’y voir plus clair quand même.
Au Nord ou au Sud de la France, les mentalités et l’art de vivre sont bien différents, généraliser n’est donc pas aisé. Il y a bien sûr aussi le facteur générationnel, entre ados et trentenaires, il y a une marge et les attitudes ne sont pas les mêmes. L’aspect professionnel n’est pas à négliger, un retraité n’a pas du tout les mêmes rythmes de vie que des parents actifs.Pour finir, la diversité culturelle en France est telle qu’il est vraiment ardu d’en tirer des conclusions. Les générations issues de l’immigration, qu’elle soit européenne ou venue d’autres continents influent beaucoup sur les mentalités, les codes de conduites.Ceci dit, voici quelques réflexions sur les sources possibles de cette mauvaise réputation.
 
  • Les français ont en général une vie professionnelle très rythmée (et souvent serrée) qui laisse peu de temps aux rencontres spontanées. EN tant que française, c’est quelque chose que je remarque beaucoup. En France, on travaille et on rentre vite à la maison, ou rejoindre son cercle d’amis, son loisir préféré. Dans beaucoup d’autres pays, les mentalités sont différentes, les autochtones hésitent moins à passer du temps avec un inconnu croisé au hasard.

  • Il n’est pas aisé, en France d’intégrer un groupe d’amis, même quand on est  français. Cela fait le désespoir de beaucoup d’étudiants étrangers qui doivent se satisfaire d’un cercle constitué d’autres étudiants étrangers. Côté enrichissement culturel, on fait mieux.

  • Se réunir, passer du temps entre amis en France n’est pas toujours spontané. Le planning est souvent plein, pour s’organiser une petite soirée il faut parfois patienter quelques semaines. Cela laisse encore moins de marge pour passer du temps avec un nouveau venu.

  • La question des langues est vraiment cruciale. Inviter un étranger qui ne parle pas la langue de Molière, c’est risquer de jouer au traducteur toute la soirée (si on est qualifié). Il est difficile de demander à un groupe de ne parler qu’anglais toute la soirée, c’est un effort de parler une langue étrangère. Ceci dit, la France n’est pas exception, j’ai rarement vu des groupes, d’où qu’ils viennent, s’astreindre à parler français pour leurs visiteurs, même s’ils maîtrisaient parfaitement la langue.

  • Dans les zones touristiques, les visiteurs ont surtout des contacts avec des professionnels qui ne les considèrent pas mieux qu’un mouton duquel on doit tondre la laine mais, c’est ainsi dans le monde entier. Côté échange, il faudra donc se contenter de l’aspect financier. Doit-on juger tous les égyptiens par rapport à ceux rencontrés à Louxor, champions de l’arnaque et du harassement touristique ? Heureusement non ! Il en va de même avec les 67 millions de français qui ne méritent pas tous ces récriminations.

  • C’est souvent ce côté industriel qui déçoit les visiteurs : prix exorbitant, service médiocre, stress, cohue, longue file d’attente…L’expérience d’un touriste qui se sera cantonné aux attractions touristiques majeures (Paris-Nice en 3 jours) risque d’être très moyen. Le ressenti n’a donc rien à voir avec les français en général.

  • 90 millions de touristes par an ça fait 90 millions de raisons potentielles de se plaindre. Si la France comptait autant de visiteurs que le Soudan (5500 en 2017) la réputation des français serait certainement moins critiquée.

  •  67 millions de français voient débarquer 90 millions d’étrangers dans leur pays, leurs autoroutes, leurs places de parking. Ces visiteurs ont parfois des exigences et des attentes qui conviendraient davantage à un parc d’attraction qu’à un pays. Ca fait beaucoup, même pour le plus sympa des gaulois.

Pourtant, sur le terrain, le ressenti des visiteurs envers les français n’est pas mauvais, il est même plutôt positif!

 

Lorsque je rencontre des personnes qui ont visité la France, je leur demande invariablement ce qu’ils ont pensé de mon pays. A l’unanimité et en toute sincérité, les retours sont positifs.
En dehors des zones prises d’assaut par les tours opérateurs, les français seront sans doute plus patients et plus enclin au contact envers l’étranger désireux de faire connaissance. Et les prix seront bien plus raisonnables.

Il n’existe pas de pays parfait en ce monde, la France ne fait pas exception. Dans l’Hexagone on rencontrera des imbéciles, des impolis, des arrogants et des pas gentils comme partout… mais pas plus qu’ailleurs.

Les français ne parlent pas anglais, c’est vrai ou faux ? 

 

Partout où je vais, j’entends la même sempiternelle critique : les français ne savent pas l’anglais, pire, ils ne veulent pas parler la langue de Shakespeare

 
  • Tout est relatif ! 1 français sur 5 le parle couramment. Et au cas où vous ne trouvez pas cela représentatif, sachez que seulement 9% de nos voisins britanniques maîtrisent le français (et seulement 6% une deuxième langue étrangère).

  • Il est archi-vrai que parler une langue étrangère était le cadet des soucis des étudiants… en 1980. Cela a bien changé depuis et la réputation du frenchy arrogant qui se refuse à parler l’anglais est bien dépassée.

  • Ce que je trouve étrange c’est que lorsque je me retrouve dans un autre pays où l’anglais n’est pas beaucoup pratiqué comme l’Amérique du Sud par exemple, les autochtones et étrangers que j’y côtoie trouve tout à fait normal que je me mette à l’espagnol. C’est à moi de faire l’effort. Pourquoi ce type d’exigence ne s’applique pas à la France ?

  • On me répondra alors que le français, c’est dur. Bah, pas plus que l’anglais pour un français ! Le français ce n’est pas de l’ouzbek, c’est tout de même une langue très répandue, plus de 300 millions de locuteurs dans le monde !

  • Parler anglais avec l’accent, pour un français ,c’est parler de façon ridicule ! Le français, c’est une langue « soft », comprenez « douce » et c’est pour ça qu’elle incarne la langue de l’amour et de la diplomatie. Alors mettre des accents hystérique partout, voilà qui en décourage plus d’un !
 
 

Les cultures du monde valent toutes la peine d'être découvertes !

Suivez, partagez et donnez votre avis !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

error

Vous aimez cet article ? Partagez-le ou réagissez !