Argentine

L’Argentine, c’est l’Europe, mais c’est encore plus beau que ça : c’est immense, c’est fort en culture et en tango

Les péruviens descendent des incas, les mexicains descendent des mayas, les argentins descendent des bateaux. Cette petite blague peut faire rire mais elle en dit long sur ce pays.

Buenos dias Argentina, mi nombre es Christine, soy francesa, ¡estoy muy feliz de conocerte! Bonjour Argentine !

 

Les grandes villes sont surprenantes par leur architecture très européenne. Buenos Aires ressemble en bien des points à Paris avec ses immeubles Hausmann, ces magnifiques bâtisses 1920 aux décors Art Nouveau. Que dire de Bariloche qui est la fidèle reproduction d’une ville bavaroise avec ces chalets de bois aux balcons ornés de géraniums. ais ne vous y trompez pas, l’Argentine a son identité bien à elle, ce n’est pas une copie européenne de pacotille. Le pays a des racines profondes, il est inclassable et ne ressemble à aucun autre.

Prenez des amérindiens et des colons d’Europe, mélangez le tout et laissez passer quelques siècles, et voilà l’Argentine…

Ici, les habitants sont blancs, blonds, châtains. Les criollos (les européens) représentent 97% de la population. Les amérindiens se situent autour de 1 à 2%.
Les argentins d’aujourd’hui sont des descendants italiens, allemands, espagnols, anglais… Ce pays colonisé jusqu’à la moelle est pourtant d’une incroyable diversité ethnique. Les hommes débarquant sur cet immense « nouveau monde » étaient des célibataires pour la plupart. Ils se sont mariés et ont fondé des familles avec les femmes Ava Guarani, Mapuche, quechua… Alors on a beau dire, la plupart des gens ici ont quelque part un ancêtre qui les relie à cette terre et à son histoire.

L’argentine est donc un pays de métissage mais ce n’est pas là où se trouve le choc culturel

La tradition vestimentaire est européenne et le chic est souvent au rendez-vous. Les femmes d’Argentine surprennent par leur beauté et leur élégance. Et les hommes ne sont pas en reste. Alors, on pourrait presque être à Paris, non ? 
Non, justement. La culture argentine n’est pas celle de l’Europe. Les argentins ont le sang chaud, ils sont très fiers et perpétuent leurs traditions, qu’elles soient gastronomiques, historiques ou religieuses. Ils ont leur propre foi, leurs croyances, leur philosophie de vie. Non, ici ce n’est pas l’Europe, même si ça y ressemble.

Pour découvrir l’Argentine, il faut surtout du temps

 

5200km de long sur 1400km de large, voilà un pays qu’il vaut mieux prendre le temps d’explorer

De 100m en dessous du niveau de la mer à l’Aconcagua qui culmine à 6960m d’altitude (non, pas 7000 !), on s’approche des 3 millions de km² (2 766 691 pour les chipoteurs).

Ce qui vous attend dans l’exploration laisse pantois. Les hommes, les paysages et la culture est aussi forte que le maté

Les pampas avec leurs fiers gauchos. On dirait des cow-boys de John Ford mais quand on s’approche un peu, on s’aperçoit qu’ils sont bien plus experts à siroter leur maté amer d’une main, les rennes dans l’autre qu’à jouer avec un revolver à crosse argentée.
Ces plaines sont d’un étrange vert argenté, recouvertes d’herbes grasses, opulentes et folles qui ondulent au gré du vent. On dirait la mer. C’est là que paissent les vaches qui atterriront bientôt sur le barbecue lors des fameuses asados argentines.

Mira, mira mira ! (regarde, regarde, regarde !)

L’Argentine possède des attractions touristiques par centaine. La très belle Mésopotamie avec ces très célèbres chûtes d’Iguazù est une des plus connues avec, bien sûr le bout du monde, Ushuaia. 
Une des pépites les plus extraordinaires et les moins connues sont les marais d’Esteros del Ibeirà : ce morceaux de choix d’Argentine ne peut se comparer à rien d’autre. C’est d’une beauté parfaite. Rien ne manque : la lumière juste à la bonne intensité, ni forte, ni froide, les oiseaux fous, les cerfs se baignant dans les marais avec élégance…
Cette étendue marécageuse est la deuxième plus grande du continent et il est possible d’y découvrir une faune fantastique. Une foule d’oiseaux, capybaras, tatous, cerfs, crocodiles…
Ces paysages sont tout simplement envoûtants. Le voyageur peut se contenter de s’asseoir dans la barque ou la voiture et contempler la vue : c’est encore mieux qu’au cinéma.

Un territoire immense d’une grande diversité : l’Argentine a mille visages

Sur la liste des merveilles à voir en Argentine il y a ausssi la Patagonie, la région de Cuyo, l’histoire des vins du du nouveau, les villages discrets de Cayafate. L’Argentine est un territoire immense d’une incroyable richesse. Mais ce n’est pas pour cette raison qu’elle a été baptisée Argent-ine !

L’Argentine est-elle un pays dangereux ?

Il existe foultitude d’anecdotes désolantes sur la sécurité en Argentine. Elles sont vraies pour la plupart. Mais n’oublions pas que c’est un bien grand pays. Il convient donc de respecter les proportions. 
J’ai arpenté Buenos Aires à pied pendant des semaines avec une moyenne de 20 km par jour. J’ai pris des bus, des taxis et je n’ai pas rencontré de grand méchant loup. Oui, la criminalité existe ici-bas mais elle n’est pas plus virulente, sinon moins, que dans mon 9-3 natal.
En respectant la règle numéro 1 : « Ne rien faire de stupide » et en prenant les précautions qui s’imposent lorsqu’on sort (très très tard) dans les milongas de la capitale tout devrait bien se passer. Sortir à plusieurs, attendre un taxi à l’intérieur, ne pas prendre de fortes sommes avec soi, rester simplement vigilant mais ne virez pas parano.
En dehors des grandes villes où il est difficile de faire une globalité, j’ai surtout rencontré des gens bienveillants, contents de me rencontrer et prêts à aider si besoin.

Gracias Argentina, adiós, hasta pronto!

Argentine, Best Of

Flickr Album Gallery Powered By: WP Frank

Et si on visitait le Chili ?

Le voyage ne peut se faire qu’un montant ou en descendant. Le Chili est un chemin semé d’Histoire, de révolution et de coup d’état, de souffrance et de joie, de vin, de maisons multicolores…