11 conseils pour voyager loin et longtemps sans se ruiner

Comment fais-tu pour voyager aussi longtemps, tu as gagné au loto ou quoi ? Oui, il faut de l’argent comme partout ailleurs, c’est une réalité mais… beaucoup moins qu’en France, ma (très) chère patrie

En Asie, au Moyen-Orient et dans bien des pays, on vit très confortablement avec un petit budget de 10 à 15 euros par jour. Moins encore si on opte pour le couchsurfing, le bénévolat ou le volontariat.
Bien sûr, on ne dort pas dans un 3 étoiles mais si on est assez flexible et ouvert d’esprit, les dortoirs et autres petits hôtels vous offriront un lit douillet et de beaux moments.
Voici donc quelques règles à suivre pour voyager sans se ruiner :

Prendre des bus ou des trains, pas des avions

C’est beaucoup moins cher et beaucoup plus intéressant. On voit du pays, on rencontre des gens, on s’arrête, on papote, c’est super.

Manger dans la rue, pas au restaurant

La nourriture de rue est souvent bonne et pas chère. Dans presque tous les pays du monde il y a de la nourriture à profusion vendue sur des vélos, des stands, des marchés, de mobylettes ou des camions. C’est assez peu risqué côté hygiène (les autochtones s’y fournissent) et ça permet de s’immerger dans le pays à petit budget. En bonus, pareil que pour les transports : on papote et on fait des rencontres.

Fuir les supermarchés, fréquenter les marchés locaux

Si vous êtes friands de chips, pot de mayonnaise et raviolis en boite, ma foi, le supermarché vous tend les bras. Cependant, si vous savez vous servir d’un couteau et d’un poêle ou que vous aimez les fruits et légumes, les marchés locaux vous offriront tout ce dont vous rêvez à un prix très modique.

Dormir dans des hostels et auberges de jeunesse, pas dans un hôtel

Ce n’est pas cher et c’est beaucoup plus confortable qu’on le croit. Oui il faut partager la douche mais quelle importance puisque l’objectif est de ressortir propre ?
Oui, il faut partager la chambre mais si vous êtes sensible au bruit, n’oubliez pas vos boules-Quies et vous dormirez comme un bébé. Vous n’allez pas passer la journée dans la chambre, vous êtes là pour voir du pays !

Se grouper pour les excursions

Si vous passez par une agence de voyage, même locale, on vous proposera un « tour » pour vous seul ou avec d’autres voyageurs. La découverte du pays risque alors de revenir très cher.
Si au contraire, vous vous groupez avec quelques autres voyageurs pour louer une voiture ou partager un taxi, ce sera beaucoup plus économique.
En général, il est possible de faire les excursions simples par soi-même. S’il s’agit de la jungle ou du désert, suivez plutôt un groupe, c’est plus prudent !

Ne rien réserver à l’avance

On obtient de bien meilleurs prix en se présentant a l’agence pour les prochains jours que lorsqu’on réserve tout de chez soi.
J’ai payé pour une croisière de 10 jours aux Galápagos 800 $, tout compris. Les autres, même bateau, même traitement ont déboursé jusqu’à 1500 euros ! Pareil pour le Machu Picchu, ce fut bien moins cher pour moi que pour ceux qui avaient réservé en avance sur internet.

Etre bien équipé

Les petites dépenses se trouvent réduites quand on peut subvenir à soi-même. Laver son linge avec un savon de Marseille ça réduit le budget lessive.
Improviser un repas en transportant le minimum pour cuisiner (couteau, épluche-légumes, sel, etc.) permet de bien manger sans avoir à passer par un restaurant.

Etre prévoyant et avoir le minimum à disposition

Avoir toujours de l’eau et un paquet de biscuit à disposition. Si le voyage est plus long que prévu, cela permet de patienter et éviter de payer un encas à prix d’or.
La journée sera longue ? Prévoir une polaire dans son sac, c’est plus économique que de se laisser surprendre par un froid glacial et de se précipiter dans le premier magasin venu.
Etre prévoyant c’est plus économique, sinon, il y aura toujours des choses à acheter.

Se renseigner sur les prix pratiqués dans le pays

Au début, ça ne parait pas cher du tout comparé à Paris. Mais à Dehli ou à Lima, les prix sont largement inférieurs aux nôtres.
Donc, prenez un peu la mesure de ce que coûte vraiment un repas, une boisson, un empanada ou un lassis. En Egypte un repas complet avec viande coûte environ 2.50€. Ca aide à payer autant que les locaux, quitte à négocier un peu.

Se grouper avec d’autres voyageurs

Partager les achats c’est aussi réduire les coûts. L’eau, les boisons alcoolisées, les repas. On achète, on cuisine ensemble et on partage le ticket de caisse. Résultat, on mange à sa faim, verre de vin compris pour 1.50€, qui dit mieux ?

Utiliser une carte bancaire « grand voyageur »

Les frais de retrait au bout d’une année, ça fait une certaine somme ! Avant de partir, étudiez les cartes bancaires les plus intéressantes pour les voyages à l’étranger 

A lire aussi...

Pour faire de belles économies, il faut choisir un pied-à-terre abordable.
La moins chère des solutions, c’est le dortoir. Sa mauvaise réputation d’après-guerre n’a plus rien avoir avec les dortoirs d’aujourd’hui !

Suivez, partagez et donnez votre avis !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

error

Vous aimez cet article ? Partagez-le ou réagissez !