Birmanie

Ming-gah-lah-bahr !

Il y a des pays où l’on s’attend à tout sauf à ce qui vous tombe dessus en
arrivant : des sourires, une bienveillance et une gentillesse difficilement quantifiable
et des temples par milliers si éclatants dans le soleil couchant suspendus dans
la brume qu’ils imposent le silence. 
La Birmanie m’a laissée abasourdie, secouée, littéralement saoule de joie et d’énergie.
Il m’y est arrivé tant d’aventures que les 28 jours de visa sont passés à une
vitesse étourdissante. 

Pas le temps de reprendre mon souffle, chaque jour apportant
ses surprises, ses découvertes et un enchantement que j’ai peu connu dans d’autres
pays.

Était-ce parce que je voyageais seule ? Parce que le pays commençait à s’ouvrir
aux visiteurs étrangers ? Toujours est-il qu’aujourd’hui encore, lorsque
je pense à ce voyage je ne me souviens que d’eux, les birmans et birmanes qui m’ont offert sans compter leur bonne humeur, leur chaleur
Un voyage éblouissant de Rangoon en effervescence à Myitkyina en guerre. Des
temples scintillants, des fêtes assourdissantes, 1000 bouddhas silencieux et
sages, des voyages de 30 heures dans des trains poussifs que les plus courageux
tentent d’attraper en marche, où les signaux lumineux se font encore à la
lanterne dans la nuit d’encre par des cheminots dormant dans un campement, à un
mètre des rails. 
Des ladyboys par centaines lançant des kyats par poignées, des bonbons, des
biscuits au festival des Nat de Taungbyon. Les femmes altières portant leurs
plateaux de pastèques, de fruits délicats sur la tête. Les vélos grinçants, les
bus cahotants, les chevaux renâclant, les trains sursautant, les charrettes et leurs
ânes vaillants.  
Dans ce pays très religieux, vous pourrez tenter de faire une retraite et tenter
la méditation Vipassana, mais il y a tant de choses à voir dans ce pays que je n’ai sacrifié que 24 heures dans le silence et le vide pour me jeter dans le bruit et l’agitation birmane. Mais si l’expérience vous inspire, Maulemine est un des meilleurs endroits au monde pour s’initier à la paix intérieure. 

Il faut imaginer les rizières fluorescentes au lever du jour, les nues changeantes entre cobalt et turquoise, les pagodes dorées étincelantes aux premiers rayons du soleil.
La Birmanie est verte, rose, rubis, or et bleue.
Les visages parfaits aux pommettes hautes maquillés au Thanaka, les longyi
s soyeux et chatoyants, moins éclatants encore que les sourires des birmans, toujours, partout. 

Les marches, les temples perchés, Les statues sacrées, les moines aux cranes rasés en robes écarlates, le riz safrané, le mohinga, le htamin kyaw, les fruits colorés… La Birmanie est étourdissante de saveurs, de couleurs, de petits et grands bonheurs que l’on garde bien longtemps en soi … Il me faudrait tant de mots pour vous raconter ce pays, mais ils ne seraient pas assez nombreux, assez forts ni assez vifs. Il faudrait des chants, des grincements, des rugissements, des cris, du souffle, des chuchotements et des éclats de rire que vous ne pouvez entendre.

Chay-tzoo-tin-bah-teh Burma !

Découvrez la Birmanie au fil des saisons avec le calendrier de la Birmanie !

Pays des moines, du sourire et des temples d’or !

Offrez un calendrier composé de 13 magnifiques photos de ce merveilleux pays. Des lacs, des temples, des enfants, la Birmanie vous sourie tout au long de l’année !

Les Plus Belles Images De Birmanie

Flickr Album Gallery Powered By: WP Frank