Afrique du Sud

Afrique du Sud

Afrique du Sud : le plus beau pays du continent africain ?

 Dans ce concours de beauté, c’est vrai, ce pays à bien des atouts. De grosses bêtes à dents et à cornes, des soleils couchants sur la mer, des vagues pour le surf, des montagnes et des forêts… C’est un pays à mille facettes, un pays des 7 couleurs de l’arc-en-ciel.
Une grande richesse, une grande misère, de la beauté pure, insolente et de la désolation. La violence et l’espoir se côtoient au quotidien, la haine et la fraternité aussi… pas toujours facile de s’y retrouver.  

Afrique du Sud, entre lumière et obscurité...

Vous trouverez l’inventaire de ce qu’il y a à voir en Afrique du Sud dans n’importe quel guide, mais pas ici. Je ne vous parlerai que de ce que j’ai vu là-bas. Des paysages magnifiques, une lumière incandescente sur les plages battues par le vent, les vagues furieuses, le soleil éblouissant.
Mais aussi, les townships remplis comme des décharges, les mains qui se tendent, la crainte et parfois la menace dans les regards. 

En Afrique du Sud, le voyage s'improvise aussi

Faire la mythique Garden Route, sauter de ville en ville, trouver refuge dans des hostels pour touristes dont l’entrée est assiégée par les locaux. En Afrique, difficile de se déplacer en minibus local, il vaut mieux prendre les grandes compagnies (Greyhund, etc.), les taxis et avec un peu de chance, partager la route avec les autres voyageurs qui auront loué une voiture. 
La plupart des touristes planifient leur voyage. Tout est organisé : transport, hôtels, visites des parcs. 
Voyager par ses propres moyens est beaucoup moins simple mais cela permet de faire de belles rencontres et de voir autre chose que ce pour quoi l’Afrique du Sud est célèbre. 

Cape Town pourrait être la ville idéale, si seulement...

Mon long séjour dans la fabuleuse ville de Cape Town me laisse un souvenir impérissable. Son extraordinaire théâtre, le Fugard, l’excentrique Charly’s Bakery, la fabuleuse route Victoria. Clifton Beach et ses rochers gris, Long Street et son architecture hollandaise superbement conservée. Il règne dans cette ville une incroyable gaité, une grande énergie.
A Cape Town, les galeries regorgent d’oeuvres magnifiques, les bars sont branchés, dynamiques. La musique est partout, les rues débordent de terrasses et de balcons ou boire un verre, la gastronomie est extrêmement diversifiée, la jeunesse est joyeuse et confiante. 

Je crois qu’il n’existe en Afrique qu’une seule et unique ville comme celle-ci.
Il est difficile de ne pas déplorer que cette beauté ne soit pas partagée par tous.  

C’est toujours un peu comme ça quand on se promène en Afrique du Sud, la joie d’être ici et de goûter à la beauté fabuleuse de ce pays se teinte souvent d’amertume.
Dans ce que je vois se cache une souffrance passée ou présente, une injustice, une malédiction.
Car les problèmes auxquels le pays fait face à de profondes inégalités : l’apartheid n’est plus racial, il est social.

L'Afrique du Sud a son système, il faut le comprendre avant de se faire sa propre idée

Dans ce pays marqué lourdement par la violence de l’histoire, les blancs ont peur des noirs et les noirs ont peur des blancs. Ici, on sépare les hommes et les femmes selon leur couleur de peau, leur statut social, leur origine ethnique. Il faut du temps pour comprendre cette mécanique. Il est parfois délicat de sortir des sentiers battus. Si mes pas sont rarement guidés par la peur, en Afrique du Sud il faut respecter les règles à la lettre et ne rien faire d’imprudent. A chaque destination, il convient de toujours se renseigner sur la sécurité. Cela devient très rapidement une habitude. Mon entêtement à ne faire aucune ségrégation a trouvé ici quelques limites : impossible de se rendre dans les townships sans un guide. L’entrée nous a tout simplement été refusé car nous voulions y aller seuls. La mendicité est souvent agressive, violente, comment blâmer alors les voyageurs qui s’enferment dans les zones « protégées » et délaissent les quartiers populaires ? 
La réalité nous rattrape à chaque pas et ce sont surtout les sud-africains qui nous mettent en garde  : « ne rentre pas à pieds, même pour 200 mètres, ne va pas dans ce quartier, prends un taxi… »
Souvent, on se dit, « c’est de l’intox, ce n’est pas si dangereux » mais, hélas, il se trouve toujours une histoire de braquage à main armé au feu rouge par un gamin de 10 ans, une agression stupide qui détrousse le voyageur de 10 euros et qui en gardera un profond traumatisme. 
Il faut coller à la réalité mais cela ne doit pas mener à une généralisation. Car il y a aussi d’autres histoires de fraternité et d’échanges auxquelles il faut donner de la valeur. 

Une faune sauvage fascinante

L’Afrique du Sud offre une plongée dans les territoires sauvages habités par les Big Five : éléphants, rhinocéros, lions, léopards, buffles… (mais où est donc la girafe ?). 
Une seule expédition dans le parc Kruger c’est comme commander le tout en un du safari : 20000km² réservé à la vie sauvage, il y a de quoi apprécier le spectacle ! 
Ceci dit, si le but du voyage est de voir « du gros », ce serait bien dommage de ne pas arrêter la voiture pour observer les innombrables oiseaux.
La rencontre avec un troupeau de zèbres, de majestueux Koudous, un délicat Dik-dik cachés dans les herbes hautes et la danse folle des tisserands dans les arbres valent aussi le voyage.
Les paysages ne sont pas en reste de superlatifs non plus : arbres géants perdus dans la plaine, collines sauvages habitées par les léopards, rivières peuplées d’échassiers et de crocodiles : le menu est complet, du coucher de soleil qui embrase le panorama au ciel de velours cobalt rempli d’étoiles.

Au menu de l'Afrique du Sud : le barbecue !

La gastronomie est festive, le Braaï, barbecue africain sur lequel on dore des boerewors est si populaire qu’il est quasiment impossible de tomber en panne de charbon car il est en vente partout, 24h/24h. Tout le monde en possède un à la maison, les aires d’autoroute aussi ! Ici, on peut goûter des biltongs (saucisses de viande séchées) d’antilope ou de gnou, un gratin de Bobotie, du Pap et bien sûr du vin du nouveau monde.

L'Afrique du Sud est multicolore

L’Afrique du Sud nous entraîne dans les remous de l’histoire qui nous saisit d’effroi et nous désole.
Régler les comptes du passé tout en regardant vers l’avenir, l’Afrique du Sud a de grands challenge à relever.
Ce pays est un diamant brut qui brille pour tous les hommes et femmes qui y vivent. 
Mandela nous susurre à l’oreille que tout est possible, que l’on peut changer le cours des choses, qu’il faut y croire.

Nkosi sikelel' iAfrika !
Maluphakanyisw' uphondo lwayo !

Mes Plus Belles Images D’Afrique Du Sud

Flickr Album Gallery Powered By: WP Frank